Les 10 sons principaux émis par le chat

sons principaux émis par le chat
1. Miaulement

Les chats et les humains se ressemblent peut-être plus qu’on ne le pense mais il faudrait prendre le temps nécessaire pour mieux les connaître et s’en rendre compte.

C’est le son des chats par excellence et, déjà, les Égyptiens de l’Antiquité nommaient le chat par l’onomatopée « miou ». Ce son peut durer jusqu’à plusieurs secondes. Le chat l’émet en ouvrant la gueule puis en la fermant progressivement. Dans certains cas, le miaulement peut s’accompagner d’autres sons tels que des gazouillis ou des grognements.

Le miaulement n’a pas une signification unique. Il sert à attirer l’attention de son maître sur un point précis afin que celui-ci puisse interpréter le message de son chat. Un miaulement près d’une porte fermée peut indiquer que le chat veut sortir et un son émis près d’une gamelle vide signifie que le chat a faim. On pense que la plupart des miaulements sont des sons arbitraires que les chats utilisent pour communiquer avec les personnes qui l’entourent ; chacun d’entre eux possède donc son propre dictionnaire de miaulements pour obtenir de la nourriture, des câlins, des séances de jeu, de l’attention etc.

Informations pratiques #1 Saviez-vous que les chats adultes utilisent principalement les miaulements pour communiquer avec les personnes et pratiquement jamais avec les autres chats ?

Même s’ils n’ont pas une signification unique, les miaulements peuvent transmettre des informations sur l’état émotionnel du chat et sur l’urgence du « message ». En général, plus l’émotion est intense, plus le miaulement l’est aussi. De plus, lorsque les chats sont confrontés à des situations désagréables comme le fait d’être brossé brusquement, de se retrouver dans un endroit inconnu ou dans la salle d’attente du vétérinaire, ils émettent de longs miaulements gutturaux, intenses et de fréquence plus basse.

En revanche, lorsque les chats se trouvent dans des situations agréables (manger, rechercher un contact physique avec leur maître), les miaulements sont plus courts, aigus et avec une intonation ascendante.

Informations pratiques #2. Saviez-vous que les chats sourds émettent des miaulements particulièrement intenses et assourdissants ?

2. Appel au secours

Les chatons qui ont moins d’un mois lancent un appel à l’aide, semblable à un miaulement très aigu, qui sert à prévenir la mère lors d’une situation d’urgence. Les miaulements du chaton lorsqu’il a froid sont très aigus (surtout les 4 premières semaines lorsqu’il commence à réguler sa température corporelle) ; ceux du chaton qui se retrouve seul sont très forts et ceux du chaton coincé quelque part sont prolongés.

Les chattes comprennent parfaitement le sens de chacun de ces appels au secours et savent y répondre.

Informations pratiques #3. Les chattes sourdes n’entendent pas les appels au secours de leurs petits et peuvent ne pas se rendre compte qu’ils sont en danger. C’est pour cette raison qu’elles peuvent passer pour de mauvaises mères.

3. Ronronnement

Il s’agit d’un son continu et de basse amplitude que le chat émet bouche fermée. Les chatons produisent ce son lorsqu’ils tètent alors que les chats adultes ronronnent dans des situations agréables, par exemple lorsqu’ils sont en contact avec un autre chat ou une personne ou bien lorsqu’ils se frottent contre un objet ou pétrissent une couverture. Cependant, les chats ronronnent également dans des situations difficiles et désagréables : visites chez le vétérinaire, maladies, douleurs, mise-bas ou en fin de vie.

Par conséquent, il est plus probable que le ronronnement exprime une émotion intense, agréable ou pas, et qu’il serve à attirer l’attention et le contact d’un autre individu. Dans ce sens, on peut le comparer au sourire humain qui exprime aussi bien de la joie que des états de gêne ou de douleur lorsque la personne recherche le soutien des autres.

4. Gazouillis ou trilles

Ce son se situe entre le miaulement et le ronronnement et se caractérise par un roucoulement de tonalité ascendante qui dure moins d’une seconde. Les chats émettent ce son sans ouvrir la bouche. Les chatons apprennent les trilles et gazouillis de leur mère mais les chats adultes utilisent également ces sons lorsqu’ils saluent d’autres chats ou des personnes.

5. Signal d’appel sexuel

Lors de la saison de reproduction, les chattes et les chats émettent un miaulement plaintif, long et intense pour attirer un mâle ou une femelle. Les mâles émettent également ce son pour prévenir les autres mâles de leur présence. Ce signal d’appel sexuel est bien souvent la raison qui explique que les propriétaires aient recours à la stérilisation.

6. Sifflement et crachement

Dans une posture de défense ou de menace, le chat peut émettre un son en propulsant de l’air brusquement à l’extérieur de sa gueule. Il en résulte une espèce de sifflement qui dure presque une seconde. Les chatons apprennent à émettre ce son avant même d’avoir atteint les trois semaines ! Lorsque l’émission d’air dure seulement une fraction de seconde, le son s’avère être un crachement ou un feulement.

7. Hurlement et cri puissant

Lorsqu’ils se sentent menacés, les chats peuvent pousser des hurlements qui ressemblent à des miaulements interminables. Il s’agit de sons menaçants, aigus, répétés et très forts émis pour éviter toute bagarre avec des adversaires.

8. Grondement et grognement

Ce grognement sourd est émis lors d’une menace et peut durer jusqu’à plusieurs secondes.

9. Cri ou hurlement de douleur

C’est un son très aigu et très fort que les chats émettent de façon soudaine lorsqu’ils se blessent. On retrouve également ce cri en fin de copulation

10. Caquetage

C’est un son difficile à décrire mais il vous sera impossible de l’oublier après l’avoir entendu. Le chat peut émettre ce son aigu et bref tout en faisant trembler sa mandibule. Il s’agit d’un comportement typique lorsqu’il observe fixement une proie et qu’un obstacle l’empêche de l’atteindre. Ce claquement de dents peut indiquer un état d’excitation et probablement de frustration du fait de ne pas pouvoir attraper sa proie.

Et c’est ici que s’achève la liste des principaux sons des chats. Tous ces miaulements vous sont-ils familiers ?

Bibliographie

Bradshaw J et Cameron-Beaumont C., 1989. The signalling repertoire of the domestic cat and its undomesticated relatives. In: Turner D.C., Bateson P. (Eds) The domestic cat - the biology of its behaviour, Cambridge University Press, pp. 67-94.

Nicastro N et Owren MJ, 2003. Classification of domestic cat (Felis catus) vocalizations by naive and experienced human listeners. Journal of Comparative Psychology 117 (1), 44-52.

Schötz S et van de Weijer J, 2014. Human perception of intonation in domestic cat meows. Proceedings from FONETIK, 89-94.

Références des sons

1. Miaulement, https://freesound.org/people/peawormsworth/sounds/174472/

2. Appel au secours, https://freesound.org/people/sovy/sounds/232343/

3. Ronronnement, https://freesound.org/people/magnus589/sounds/181957/

4. Gazouillis ou trilles, https://freesound.org/people/jsbarrett/sounds/200336/

5. Signal d’appel sexuel, https://freesound.org/people/Noise%20Cuisine/sounds/67253/

6. Sifflement et crachement, https://freesound.org/people/Zabuhailo/sounds/146960/

7. Hurlement et cri puissant, https://freesound.org/people/Villaperros/sounds/259986/

8. Grondement et grognement, https://freesound.org/people/promete/sounds/67444/

9. Cri ou hurlement de douleur, https://freesound.org/people/StormMiguel/sounds/191938/

10. Caquetage, https://freesound.org/people/barredowl/sounds/32445/