Première nuit du chaton à la maison

Première nuit du chaton à la maison

Les chats sont très attachés à leurs petites habitudes et tout changement de domicile peut fortement les perturber : de nouvelles personnes, des lieux inconnus, des sons et des odeurs étranges… Tous ces changements sont bien souvent une source de stress pour le chat qui vient d’arriver dans sa nouvelle maison. C’est pour cette raison qu’il faut résister à la tentation de trop le materner et le laisser se familiariser peu à peu avec son nouvel environnement. Comment pouvez-vous l’aider ?

Un espace sécurisant

Prévoyez un endroit tranquille pour le chat (l’idéal est une pièce où il y a peu de passage telle qu’une chambre d’amis) et placez-y toutes ses affaires avant son arrivée : une gamelle, une fontaine à eau, une litière, un griffoir, un arbre à chat pour se cacher, un couchage et quelques jouets. La litière doit être de préférence le plus loin possible de la zone d’alimentation et de l’espace repos (à chaque extrémité de la pièce par exemple) alors qu’il suffit juste de séparer un peu les gamelles d’eau et de nourriture. Certains distributeurs de croquettes intègrent une fontaine à eau mais les chats boivent davantage si l’eau est un peu éloignée de la nourriture.

Si cela vous est possible, conservez les objets appartenant à votre chat lors du changement de domicile : une odeur familière dans un nouvel environnement l’aidera à mieux s’adapter. N’oubliez pas qu’un chat se sent rassuré lorsqu’il retrouve ses marques olfactives. C’est pourquoi vous devrez non seulement emporter les objets qui lui appartiennent mais également répandre vous-même son odeur sur les nouveaux meubles. Pour ce faire, il vous suffit de frotter légèrement un chiffon doux sur le visage de l’animal (entre la bouche et la base des oreilles) et sur son ventre puis de passer ce chiffon sur les meubles, surtout ceux qui se trouvent à sa hauteur. Vous pouvez également utiliser un diffuseur de phéromones la veille de son arrivée. Ces phéromones existent également sous forme de spray et peuvent être directement pulvérisées sur son couchage ou à l’intérieur des endroits où il se cache.

N’oubliez pas qu’un chat adore se cacher et si vous prévoyez plusieurs cachettes lors de l’aménagement de son espace, cela l’aidera à se familiariser plus rapidement avec son nouvel environnement. Il peut s’agir de boîtes en carton, de sacs en papier, de niches pour chat, voire même de tunnels. Ces derniers revêtent une importance particulière car ils ne font pas seulement office de refuge mais permettent, également, au chat de se déplacer dans son nouvel espace tout en se sentant protégé. Vous pouvez acheter ces tunnels pour chat dans une animalerie ou bien fabriquer vous-mêmes ces structures à l’aide de cartons ou de sacs en papier correctement découpés et collés. Afin de créer des parcours sûrs, vous pouvez vous servir de la disposition même des meubles de la pièce : l’espace se trouvant entre le canapé et le mur ou l’espace sous le lit peut permettre au chat de se déplacer en toute sécurité d’un bout à l’autre de la pièce. Ces tunnels et chemins sécurisés permettent de relier les cachettes de votre chat à ses gamelles d’eau et de nourriture ou à sa litière.

Placez certaines cachettes de votre chat en hauteur car s’il est peureux, il ira s’y réfugier pour être au calme.

L’arrivée du chat à la maison !

À votre arrivée, emmenez votre chat dans l’espace que vous lui avez aménagé, ouvrez sa cage et laissez-le sortir à son rythme pour qu’il aille explorer son nouveau lieu de vie. Ne le forcez pas à sortir et si vous constatez qu’il est plus tranquille en étant seul, laissez-le découvrir peu à peu son espace. Certains chats sortiront immédiatement et commenceront à explorer les lieux alors que d’autres chercheront plutôt une cachette pour se détendre avant de débuter cette nouvelle aventure.

Laissez la cage ouverte dans la pièce du chat : il aura une cachette supplémentaire à sa disposition.

Le chat gère mieux son stress s’il peut se réfugier dans un endroit calme. (Carlstead, 1993). S’il a trouvé une cachette, ne le forcez pas à sortir.

L’heure du repas

En arrivant dans leur nouvelle maison, certains chats préfèrent passer leurs journées cachés et refusent de manger et d’utiliser leur litière. Il est conseillé, dans ce cas, de continuer à leur donner leur ration habituelle mais de placer également des petites quantités supplémentaires d’aliments humides près des endroits où ils se cachent et de les laisser seuls. Vérifiez simplement s’ils mangent régulièrement et offrez-leur des aliments frais et appétissants tous les jours. Certains peuvent refuser de manger pendant une journée entière mais si cela se prolonge, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire pour vous aider à gérer au mieux cette situation.

Pour savoir quels sont les besoins alimentaires quotidiens de votre chat, pesez les portions d’aliments secs et humides que vous lui donnez chaque jour.

Les autres pièces de la maison

Lors de l’arrivée dans son nouveau lieu de vie, il est préférable que le chat ait seulement accès à la pièce que vous avez préparée pour lui, au moins jusqu’à ce qu’il se sente parfaitement en sécurité. Cela peut demander quelques heures ou quelques jours. Vous pourrez le laisser explorer les autres pièces de la maison lorsque vous verrez qu’il est apaisé et qu’il se sent à l’aise dans tous ses déplacements. Si vous vivez dans une maison spacieuse, laissez-le découvrir progressivement ces nouveaux lieux, pièce par pièce, tout en lui permettant de revenir dans son premier repaire. Ainsi, tous ces changements seront moins perturbants pour lui et il aura moins besoin de se cacher dans un endroit improbable de la maison. À ce stade, vous pourrez alors placer des diffuseurs de phéromones partout.

Assurez-vous de bien fermer la pièce où vit le chat tant qu’il n’est pas prêt à explorer le reste de la maison.

L’interaction avec le chat

Tous les chats ne se laissent pas caresser et toucher au début. D’ailleurs, certains ne supporteront aucune présence auprès d’eux. Respecter le besoin d’espace de votre chat vous permettra d’établir les bases d’une bonne relation mais cela ne doit pas vous empêcher d’essayer d’interagir avec lui.

Vous pouvez entrer dans son espace, vous asseoir et attendre sa réaction ou bien encore utiliser un jouet, comme une canne à pêche, pour attirer son attention, mais vous pouvez également mettre un peu de nourriture dans le creux de votre main pour l’apprivoiser. Si le chat s’approche de vous, laissez-le vous sentir mais n’essayez pas de le toucher, sauf si c’est lui qui commence à se frotter contre votre main.

Si vous ne pouvez pas le toucher les premiers jours, ne vous inquiétez pas, vous pourrez récupérer le temps perdu lorsqu’il se sera adapté.

Les autres membres de la famille

Si plusieurs personnes de la famille sont désireuses de connaître le nouveau venu, rappelez-vous de faire les choses progressivement. Ces personnes peuvent entrer, une par une, dans sa pièce de vie pour qu’il se familiarise avec elles. Si vous voyez que cela le perturbe, reportez ces présentations à plus tard.

L’adaptation du chat à sa nouvelle maison peut s’avérer plus complexe s’il y a des enfants en bas âge ou d’autres animaux de compagnie. Dans ce cas, pensez à consulter nos articles sur ce sujet (comment apprendre à faire des présentations pour que la relation entre votre nouvel animal de compagnie et les autres membres de la famille démarre du bon pied ?).

Et si vous avez un jardin?

Tant qu’il ne se sera pas adapté à sa nouvelle maison et à toute la famille, il est préférable de ne pas le laisser sortir dehors. Veillez pour cela à bien fermer les portes et fenêtres qui donnent sur le jardin. Quand il se sentira à l’aise, vous déciderez alors s’il peut sortir ou non.

Si vous le faites progressivement, vous pouvez le laisser un court moment en extérieur tout en le surveillant. Vous pouvez également utiliser des appâts qui attirent son attention comme de la nourriture appétissante ou un jouet qui lui plaise. Ainsi, votre chat vous obéira davantage et répondra à vos appels mais mettez, d’abord, en pratique cet exercice à l’intérieur de la maison puis dans le jardin.

Avant de le laisser sortir, il est essentiel de veiller à ce que tous les vaccins soient à jour et qu’il soit identifié par puce électronique car s’il se perd, cela vous sera très utile pour le retrouver. De même, il est recommandé de lui mettre un collier avec une petite médaille contenant vos coordonnées.

Identifiez les différents accès lui permettant d’entrer dans le jardin et d’en sortir et bloquez-les pour éviter que votre chat ne sorte et que ceux des voisins ne rentrent dans votre jardin. Cependant, il est très difficile de contrôler tous les déplacements de ces excellents grimpeurs et acrobates.

Bibliographie et webographie

Carlstead, K., Brown, J. L., Strawn, W., 1993. Behavioural and physiological correlates of stress in laboratory cats. Applied Animal Behaviour Science 38, 143–158. Fatjó, J., 2010. Manejo del estrés agudo. Instituto de Veterinaria Aplicada – www.inveta.org, 1-2. http://icatcare.org/advice/keeping-your-cat-happy/moving-house-your-cat